"C'est ainsi que le règne de Barthandelus commença.

Mais dans toute ombre réside la lumière,
La lumière de l'espoir.

Cet espoir à un nom.
On le nomme.. Ivalice.

Une terre de l'Immatériel,
Longtemps oubliée et qui soudain..

Resurgit.

Nous sommes arrivés."

Nihon Highschool
Nihon Highschool
Cher visiteur,

Le tome 1 est maintenant fini et le tome 2 va ou a déjà commencer.
N'hésitez pas à lire le contexte initial au lien suivant pour rejoindre le forum :
http://nihon-highschool.forumactif.org/t489-tome-2-contexte-initial#7268

Bonne visite !

[Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Message  Aoi Kunieda le Lun 13 Mar - 19:51

"Ben. Faut pas attaquer Corypheus, par exemple."

Donc ... Si on dit qu'on ne fera rien, on sera libérées ?
- Par Aoi Kunieda -

Messages : 7072
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Message  Hermione Granger le Lun 13 Mar - 19:55

"Donc ... Si on dit qu'on ne fera rien, on sera libérées ?"

Elle souriait.
"Peut être ?"
- Par Hermione Granger -
avatar

Messages : 8361
¥ : 8437
Réputation (RP) : 4
Date d'inscription : 12/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Message  Aoi Kunieda le Lun 13 Mar - 19:58

"Peut être ?"

Elle souriait.
Tu dis qu'il n'est pas mechant, mais tu n'aurais pas peur de lui, en fait ?
- Par Aoi Kunieda -
avatar

Messages : 7072
¥ : 7414
Réputation (RP) : 0
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Message  Hermione Granger le Lun 13 Mar - 20:16

"Tu dis qu'il n'est pas mechant, mais tu n'aurais pas peur de lui, en fait ?"

"Peur ?
Non, je n'ai pas peur."
- Par Hermione Granger -
avatar

Messages : 8361
¥ : 8437
Réputation (RP) : 4
Date d'inscription : 12/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Message  Aoi Kunieda le Lun 13 Mar - 20:17

"Peur ?
Non, je n'ai pas peur."

Tu n'as pas l'air méchante et pourtant, tu as l'air de le protéger quand tu en parles.
Qu'est-ce qu'il a fait qui mérite ça ?
- Par Aoi Kunieda -
avatar

Messages : 7072
¥ : 7414
Réputation (RP) : 0
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Message  Hermione Granger le Ven 17 Mar - 16:57

Ci-dessous se trouve l'extract de la scène suivante en RP rapide via la FNHRP. Il s'agit du premier test du module FNHRP, il y a donc certaines erreurs et adaptation à faire.

Session FHNRP #9 :

La scène FNHRP ci-dessous prends place après le dernier message d'Aoi ("Tu n'as pas l'air méchante et pourtant, tu as l'air de le protéger quand tu en parles. Qu'est-ce qu'il a fait qui mérite ça ?") sur le sujet suivant : http://nihon-highschool.forumactif.org/t1215p42-autre-lieuxsujet-final-temple-de-la-tourmente
Lizzie : J'ai l'air de le protéger ?
Aoi Kunieda : Oui, tu as l'air de le défense quand tu en parles. Alors que tu donnes pas l'impression de le vouloir vraiment.
Lizzie : Je te donne l'impression que je n'ai pas envie de le protéger ?
Aoi Kunieda : Tu as l'air de justifier ce qu'il fait à contre-coeur.
Lizzie semblait sourire.
Lizzie : Peut être que je ne tolère pas ce qu'il fait, mais le fait qu'il ne me fasse rien montre qu'il a encore un coeur.
Aoi Kunieda : Ou qu'il se sert de toi.
Lizzie souriait à nouveau.
Lizzie : Je suis jeune, mais pas naïve. Je ne vois pas en quoi il aurait une utilité à se servir de moi. Je ne suis pas d'une grande utilité.
Aoi Kunieda : Les gens comme lui ne s'entoure pas de personne qui ne lui sont pas utiles.
Hermione, de son coté, semblait regarder ce qu'elle avait sur elle.
Lizzie : Tu te trompes.
Lizzie s'approcha légèrement de la prison d'Aoi et d'Hermione.
Lizzie : Maitre Corypheus m'a enseigné un test. J'aimerais l'effectuer.
Lizzie : Puis-je ?
Aoi Kunieda : Tout dépend. Qu'est-ce que c'est ?
Elle s'approcha ensuite d'un coup, avant de se mettre contre les barreaux. Elle fit ensuite passer l'un de ses bras dans la cage d'Aoi et d'Hermione.
Lizzie : Corypheus m'a dit que si je prenais le risque de m'approcher d'une cellule et que je me faisais attraper, il m'arriverait malheur. C'est ce que les mauvaises personnes feraient. Elle m'attaqueraient maintenant, puisque je suis le bras droit de Corypheus.
Aoi fut surprise.
Aoi Kunieda : Je ne compte pas t'attaquer. Pas comme ça.
Lizzie souriait. Elle retira ensuite son bras, mais restait à proximité.
Lizzie : Alors c'est que tu es quelqu'un de bien, au fond.
Elle souriait.
Aoi Kunieda : Je suis quelqu'un de bien, aussi.
Lizzie : Et pourtant, je suis persuadée que tu as fais des choses monstrueuses. Des choses qu'une enfant comme moi n'imagine même pas. Je me trompe ?
Aoi Kunieda : Tu ne te trompes pas.
Lizzie : Dans ce cas, tu es comme Corypheus. Tu as fais des choses horribles, mais au fond, tu es quelqu'un de bien.
Lizzie souriait ensuite.
Aoi la regardait dans les yeux.
Lizzie ne semblait pas détourner le regard.
Aoi Kunieda : Je ne les ai pas fais par vengeance ou par quête de pouvoir. Mais par devoir.
Lizzie : Rien ne permet de justifier que ce ne fut pas la même chose pour Corypheus. Le mieux serait de lui demander ses motivations lorsque vous le verrez. Si vous rester sage.
Lizzie souriait.
Lizzie : Bon ! Je suis désolée, je ne peux pas rester très longtemps ici. Corypheus ne m'autorise pas à parler aux prisonniers trop longtemps. A la prochaine fois !
Elle commençait ensuite à partir.
Aoi s'approcha d'Hermione, laissant partir Lizzie.
Aoi Kunieda : Comment tu te sens ?
Hermione : Je vais bien, ne t'en fais pas.
Hermione : Et toi ?
Hermione s'était levée, entre temps.
Aoi Kunieda : Je vais bien. Si tu veux discuter de ce qu'il s'est passé ...
Hermione semblait gênée, regardant ailleurs, par terre.
Hermione : Désolée, je ne me sens pas encore prête. Je pense qu'il y a plus important pour l'instant.
Aoi Kunieda : D'accord. Je serais là quand tu voudras.
Hermione : Merci.
Hermione souriait.
Elle se tourna ensuite, pour montrer sa cape à Aoi.
Hermione : Regarde.
Sur sa cape figurait un dessin contenant trois serpents.
Aoi Kunieda : Qu'est-ce que c'est ?
Hermione : Ce sont les serpents d'une prophétie d'Eternia, la prophétie du Léviathan. Je ne sais pas si, maintenant que le cristal est brisé, son pouvoir est inactif. Mais s'il l'est, il pourrait bien nous aider. Je n'en possédais qu'un à la base, puis deux à la mort de Mithos. Trois avec la mort de..
Elle regardait autre part.
Aoi Kunieda : Léviathan ?
Hermione : Oui. C'était une prophétie qui annonçait.. mmmmh.. je ne me souviens plus vraiment. Je crois que c'était le début de la seconde Grande Guerre entre Lunastra et Teostra. Quoi qu'il en soit, cette prophétie parlait aussi de la "Force d'un titan" à sa toute fin. Si le pouvoir est encore actif, je pense pouvoir invoquer les serpents afin de briser les barreaux de notre cellule, nous donnant ainsi des barres de fer en tant qu'arme. Mais je me demande vraiment si c'est le meilleur moment pour le faire.. qu'en penses-tu ?
Aoi Kunieda : Essaye de les invoquer, mais ne fait rien à la cellule pour l'instant.
Elle sembla essayer, mais rien ne semblait se produire. Elle soupira ensuite.
Hermione : Je suis désolée, j'y ai cru. Mais il semblerait que ce ne sera pas la solution pour nous sortir d'ici.
Aoi Kunieda : Ce n'est pas grave.
Aoi souriait
Hermione semblait réfléchir.
Lorkhana : Il est impossible d'échapper de cet endroit, Aoi. Sois en consciente.
Aoi Kunieda : Et alors, c'est quoi le plan ? On se laisse mourir ?
Lorkhana : Je n'ai pas dis ça. Je veux juste que tu sois consciente que nous sommes dans le plan de Corypheus, qui se résume à une tour de plusieurs kilomètres de hauteur et dont la paroi est lisse et résistante. Cela signifie qu'il ne sera pas possible d'y descendre. Si nous sortons de nos cellules maintenant, nous devrons combattre tout individu que nous croiserons et se cacher dans des recoins de la tour jusqu'à trouver une solution. Cela inclut un exercice de survie sans précédent.
Aoi Kunieda : Nous avons déjà réussi l'impossible plusieurs fois. Nous le referons.
Lorkhana : J'espère que tu as raison. Car le Pape de Romalia n'est rien face à Corypheus. As-tu vu Corypheus en personne, et ses éclats rouges qu'il surplomb l'ensemble de son corps ?
Aoi Kunieda : Il était en face de moi, avant que je perde conscience.
Lorkhana : Ces éclats rouges, ce n'est rien moins qu'une corruption causé par le Void. C'est un condensé de Void qu'il possède à l'intérieur de lui. Sa puissance dépasse l'entendement. Et par dessus tout, c'est un Pjisique. La forme la plus élevée de mage qu'ait connu le monde fondée par les deux déesses.
Aoi Kunieda : Je sais qu'il est notre ennemi le plus puissant. Mais je n'abandonnerais pas, je ne l'ai jamais fais.
Soudain, un bruit se fait entendre. Lorkhana semblait sensible à ce bruit.
Lorkhana : C'est eux. ils arrivent.
Lorkhana : Ce sont les soldats de Corypheus, les templiers rouges. Chaque fois qu'ils viennent dans les cellules, ils repartent avec un prisonnier que l'on ne revoit jamais.
Lorkhana : Faites vous discret, je ne suis plus d'aucune utilité. Autant que ce sois moi qui sois prise.
Elle se leva ensuite, avec des difficultés, pour se mettre face aux grilles.
Aoi Kunieda : Hors de question.
Les pas semblaient se rapprocher.
Trois soldats arrivèrent ensuite à l'intérieur. Ils semblaient regarder tout les prisonniers. Personne ne faisaient de bruit. Lorkhana tapa plusieurs fois contre les grilles, les soldats semblant dérangés par les bruits, semblaient la regarder.
L'un d'entre eux se mis soudain à rire.
Templier rouge : ça ne marchera pas avec nous, ça. On en choisis un autre.
Lorkhana : Non ! Choisissez moi !
Les templiers rouges semblaient regarder autour, avant de se tourner vers Aoi.
Templier rouge : Elle.
Le templier rouge pointa du doigt Hermione, et non Aoi.
Hermione quant à elle, semblait reculer.
Aoi alla contre les barreaux.
Aoi Kunieda : Pourquoi elle ? Prenez-moi !
Les templiers rouges ne semblaient pas y prêter attention, Hermione semblait stressée. Mais lorsqu'ils s'approchèrent de la cage, les trois serpents semblaient sortir d'une façon fulgurante de la cape d'Hermione, avant d'accrocher les gorges des 3 soldats. L'un d'eux fut même amener devant la cage d'Aoi et d'Hermione. Les trois soldats semblaient mort, et les serpents retournèrent dans la cape.
Katarina : Vous devriez utiliser la clé que le garde a sur lui pour nous sortir tous de là, de toute façon, ils sont mort, et d'autres vont surement rappliquer ici.
Hermione semblait rassurer, mais tout le monde semblait maintenant sur le qui-vive.
Aoi récupéra la clé et ouvrit la cellule.
Aoi et Hermione purent sortir. Les templiers rouges avaient au total 3 épées et 3 boucliers.
Aoi Kunieda : Je ne voulais pas partir maintenant et je voulais profiter de notre position pour en savoir plus sur Corypheus. Mais vu qu'on a agressé directement ses hommes, on doit partir maintenant.
Aoi récupéra une épée et un bouclier, puis alla ouvrir les autres cellules
Tout le monde put sortir ensuite. Katarina pris elle aussi une épée et un bouclier.
Katarina : Il nous faut une troisième personne capable de se battre.
Katarina montra la dernière épée et le dernier bouclier.
Aoi Kunieda : Ellie ?
Pendant ce temps, Ellie ne semblait pas vouloir sortir de sa cage, se cachant toujours le visage de ses deux mains, assise dans un coin de sa cellule.
Cette dernière ne semblait pas répondre à l'appel d'Aoi.
Aoi alla la voir dans la prison. Elle posa sa main sur son épaule.
Aoi Kunieda : Eh, tout va bien ?
Ellie ne semblait pas répondre, mais elle semblait en pleurs.
Katarina regardait Arthur.
Katarina : Tu vas bien ?
Elle la serra dans ses bras.
Aoi Kunieda : Je suis là, ne t'en fais pas.
Ellie : Elle me fait peur.
Arthur Pendragon : Oui, et toi ?
Katarina : Oui.
Aoi Kunieda : C'est mon amie et mon mentor. Ne t'en fais pas.
Katarina souriait.
Ellie : Mais elle n'a plus d'oeil !
Ellie : ça me fais peur.
Aoi : Ce n'est pas de sa faute. Evite juste de la regarder en face, ok ?
Ellie fit un oui de la tête. Elle commença ensuite à se lever.
Katarina : Tu n'as jamais manier l'épée, Arthur ?
Arthur : Non, jamais.
Katarina : Dans ce cas, autant laisser la petite s'en servir.
Aoi : Va ramasser l'épée, nous avons besoin de tout le monde, j'ai confiance en toi
Ellie : D'accord.
Elle se leva et prise l'épée et le bouclier.
Aoi souriait.
Lorkhana : Laisser moi ici. Je n'arriverais même pas à marcher. Je vais vous ralentir.
Aoi : Noah, je vais te porter.
Katarina : Arthur, tu n'as aucun pouvoir actuellement. Peut être que tu pourrais porter cette petite à la place d'Aoi ? Cela permettra à Aoi d'avoir tout ses moyens en situation de combat.
Lorkhana : Vous faites une erreur.
Aoi : Tais toi
Ellie : Je vais voir ce qui se trouve là bas. Je fais attention.
Elle la regardait dans les yeux.
Ellie partit en repérage.
Aoi : Si tu penses que je vais te laisser ici, c'est que tu ne me connais pas encore.
Inutile de préciser que Lorkhana, n'ayant plus d'yeux, ne put voir qu'Aoi la fixait dans les yeux. (lol)
Arthur s'approcha.
Arthur : Je vais m'en occuper.
Ellie revint ensuite. Elle n'était pas partit longtemps.
Ellie : Il y a des escaliers et une intersection. Il est possible d'aller dans toutes les directions une fois la prison quitter. En face, a gauche, ou a droite. Sachant qu'à gauche et en face, il y a des escaliers descendant, et à droite, des escaliers montants.
Lorkhana : Corypheus se trouve au sommet de la tour. Nous ferions mieux de nous aventurer vers le fond le temps de trouver un plan.
Aoi : Oui, une attaque de front n'aurait aucun sens.
Arthur plaça Noah sur son dos.
Katarina : En route.
Katarina prise la tête du groupe, et passa devant. Ils quittèrent ainsi la prison.
- Par Hermione Granger -
avatar

Messages : 8361
¥ : 8437
Réputation (RP) : 4
Date d'inscription : 12/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Message  Hermione Granger le Mer 22 Mar - 18:52

Session FHNRP #12 :

Cette scène présente un rôleplay annexe qui survient très peu de temps avant les faits actuels. L'endroit où se trouveront les personnages dans cette scène s'appelle "Le sanctuaire", mais son vrai nom est "La fin des temps", c'est une île en pierre, flottante dans l'espace (Ex : Divinity Original Sin). La scène commence aavec un échange entre Karma, actuellement dans sa chambre, et Yui Hirasawa, qui y arrive. Cette dernière toqua à la porte, avant d'entrer directement.
Yui : Karma ? Tu es réveillé ?
Karma : Oui, qu'est-ce qu'il y a ?
Yui : On dois se réunir dans la salle principale. Ordre du directeur. Je te laisse y aller, je dois aller chercher d'autres personnes.
Elle partit immédiatement.
Yui alla ensuite toquer à la porte de chez Mido, une autre personne recueillit au sein du Sanctuaire. Elle entra directement.
Yui : Mido ? Tu es réveillé ?
Mido : Ouais.
Yui : On dois se réunir dans la salle principale. Ordre du directeur. Tu es le dernier, dépêches-toi. Je t'attends.
Elle se mise ensuite épaule contre la porte, le corps un peu pencher, pour l'attendre.
Il se leva et la suivit ensuite, sans rien dire de plus.
Ils allèrent tous ensuite dans une salle : il n'y avait pas de toit, même dans les dortoirs. La salle principale consistait uniquement en un grand carré de pierre, vide de tout - à l'exception de plusieurs sièges. Il y avait beaucoup de personne présentes, à savoir notamment, Taylor de Lunastra, Navy de Suzaku, Kaien de la Nihon Highschool, ainsi que d'autres personnes non emblématiques.
Yui : Tout le monde est là. Nous pouvons commencer.
Kaien toussa, avant de se lever de son siège.
Kaien : Comme vous le savez, le destructeur des mondes, Corypheus, a avancer jusqu'au dernier monde, Eternia.
Kaien : Nous avons eu l'information qu'Eternia.. venait de tomber. Cela signifie que la tour infernale de Corypheus est maintenant de nouveau accessible - son antre dans lequel il avait déjà été vaincu une fois dans le passé.
Kaien : Hors, les choses ne sont plus les mêmes, maintenant. Aux temps anciens, Corypheus fut vaincu par des forces qui n'existent plus aujourd'hui. L'humanité devra vaincre d'elle même.
Il se tourna ensuite vers Taylor.
Ce dernier se leva.
Taylor : Nous allons vous expliquer notre plan. Mais avant cela, nous allons attendre encore quelques instants l'arrivée potentielle d'une dernière personne.
Le silence se fit, après quelques secondes, une lueur blanche, grande comme un poing, arriva et se posa au sol, laissant apparaitre Akira Taylor, fils de Barthandelus de Teostra. Ce dernier était conscient, mais allongé. Taylor s'approcha de lui.
Taylor : Est-ce que tu vas bien ?
Il lui tendit la main.
Yui semblait croiser les bras en regardant Akira.
Il ne semblait pas comprendre.
Akira : Où je suis ... ? J'étais mort ...
Taylor : C'est vrai. Ou tout du moins ça l'était.
Il lui montra à nouveau sa main.
Il prit sa main et se releva
Akira : Un peu perdu, mais ça va.
Taylor : Je vais me permettre de t'expliquer rapidement. Cela permettra à tout le monde de comprendre.
Taylor : Nous allons d'abord parler de notre ennemis commun, Corypheus, le destructeur de monde. Ce dernier est un mage de l'ordre des Psijiques, l'ordre des mages les plus puissant qu'il existe. Bien entendu, ce dernier ne vient pas de notre monde, Eternia.
Taylor : Ce qu'il faut comprendre, c'est que ce dernier vient de détruite tout les mondes. La destruction de tout les mondes résulte du fait que les personnes tués le sont pour de bon, car rien ne permet de récupérer leur âme. Elles retournent au vide.
Taylor : Dans ton cas, tu as été tué avant son arrivée. Ton âme a donc été sauvegarder, et nous l'avons conduit jusqu'ici pour te ranimer.
Taylor : Ce n'est pas une mince affaire de récupérer une âme, en vérité, ce fut même un coup de chance de t'avoir ramener à la vie.
Taylor lui expliqua ensuite ce qu'il était advenu d'Eternia, de Barthandelus, et d'Hermione. L'âme de Luxanna n'avait pas pu être récupérer.
Akira : Je vois ... Comment va t'on réussir à battre un tel monstre sans nos pouvoirs, maintenant ?
Taylor : Nous sommes actuellement en réunion pour établir un plan. Je te laisse te joindre aux autres et écouter ce que nous avons à dire. Je me permet cependant de te présenter Navy, Reine de Suzaku, en provenance du monde d'Orience, et Kaien, directeur de la Nihon Highschool, du monde originel. Je t'expliquerais plus tard.
Ces deux derniers saluèrent Akira.
Il les salua aussi avant d'aller rejoindre le reste des personnes présentes.
Kaien : Je me permet donc de reprendre. La tour infernale de Corypheus est maintenant présente dans l'univers. Il retient prisonnier la plupart des gens de nos peuples pour des raisons que l'ont ignore encore.
Kaien : Tout ce que je sais, c'est que je veux que ces personnes prisonnières survivent. Le premier objectif sera donc d'envoyer une équipe de reconnaissance afin de libérer un maximum de personne et d'établir une base dans les profondeurs de la tour de Corypheus. Ce dernier n'y mettra jamais les pieds. Il laissera ses servants tenter de nous y déloger.
Kaien : Nous allons donc envoyer des personnes aptes à combattre sans user de la magie, car cette dernière n'est plus active.
Yui : Je mènerais cette expédition afin de libérer les prisonniers.
Navy se leva ensuite.
Navy : Une fois notre base établis dans la tour infernale, nous ouvrirons le portail afin de quitter définitivement le Sanctuaire. Cet endroit n'est de toute façon pas vivable pour les humains. Nous devons mettre fin à son règne.
Navy : Afin de mettre toutes les chances de notre coté, nous téléporterons le dernier cristal encore debout, celui appartenant à Suzaku, qui était basé à Perystillium. L'ancrage du cristal aux tréfonds de la tour infernale devrait ré-activer les pouvoirs de nos mages, mais aussi éloigner les sbires de Corypheus. Nous devrons cependant le protéger en permanence.
Navy : Grâce à ces nouveaux pouvoirs, nous ferons des expéditions dans la tour afin de trouver l'arme symbolique de la déesse, remise à Aoi. Une fois en notre possession, nous devrons tenter de trouver Yeul et Etro afin de les mettre en sécurité, sous le fait qu'elles pourraient bien être les deux nouvelles déesses.
Kaien : Une fois ces deux dernières protégées, nous pourrons lancer l'assaut final contre Corypheus. Il n'a aucune faiblesse, exclu l'arme de la déesse. Il faudra donc payer de nos vies pour permettre à Aoi d'en finir avec lui.
Taylor : Des questions ?
Personne ne prit la parole
Yui : Dans ce cas, il nous faut maintenant composer notre équipe d'éclaireur. Ce ne sera pas de la rigolade, et la mort sera définitive. Qui se sent apte à venir ?
Karma : Je peux venir, j'ai toujours combattu sans pouvoirs.
Mido : Je peux être utile aussi.
Akira ne fit rien, se sentant inutile sans pouvoirs.
Yui : Bien. Qui d'autres ?
PNJ : Moi. Je peux venir.
Un homme en armure noir se présenta. Il semblait manier l'épée.
Yui : Une équipe de 4 devrait suffire.
Kaien : Non, je vais venir avec vous aussi.
Navy : De même.
Yui : Dans ce cas, nous serons 6.
Yui : Préparez vos affaires. Nous partirons une fois tout le monde prêt.
Tout le monde se sépara ensuite.
Un peu plus tard, Yui alla voir Mido.
Yui : Je peux te parler ?
Elle croisa les bras. Elle portait une épée et un bouclier dans son dos.
Il la regardait brièvement.
Mido : Ouais.
Elle avait aussi un arc, et des flèches, peu visible.
Yui : Tu as dis que tu pourrais te rendre utile. Je ne te connais pas bien. Tu sais manier des armes ?
Mido : Oui, t'en fais pas.
Yui : Pourrais-je savoir ce que tu sais manier ?
Yui : J'ai besoin de savoir afin d'établir une formation.
Mido : Je suis un spécialiste du corps à corps, je peux manier n'importe laquelle, plus ou moins.
Yui : D'accord. Comment comptes-tu t'équiper avant de partir, dans ce cas ?
Mido : Je pense prendre une hache et un bouclier. Ou une lance, je sais pas.
Yui : Bon. Si tu as l'embarras du choix, je te laisse le temps. Mais reviens dans la salle une fois équipé. Pas avant. Je te laisse, je vais aller voir comment les autres se préparent.
Mido : Attends.
Elle s'arrêta, attendant.
Il se leva et s'avança juste en face d'elle. Il la regardait un petit moment.
Mido : Une si jolie fille ... Tu sortirais pas avec moi, des fois ?
Yui soupira.
Yui : Je passe.
Elle commençait ensuite à partir.
Yui alla ensuite voir Karma.
Yui : Comment vont les préparatifs ?
Karma : Je suis prêt.
Yui : Quels sont tes armes ?
Il sortit deux couteaux de chaque côté de la taille. Il souriait.
Karma : Voilà.
Elle souriait.
Yui : D'accord. Tu es confiant ?
Karma : Oui. Infiltrer des groupes préparés et accomplir un objectif, je l'ai fais toute ma vie.
Yui : J'ai hâte de voir ça alors. Lorsque tu seras prêt, rejoint nous dans la salle principal. Je te laisse.
Yui partit ensuite. Du coté d'Akira, le directeur de Lunastra alla le voir.
Taylor : On marche un peu ?
Akira : Si tu veux
Il le suivit.
Taylor souriait.
Taylor : Tu n'as pas de questions à me poser ?
Akira : Pas vraiment ...
Il posa sa main sur son torse.
Il le regardait.
Taylor : ça te fais mal ?
Akira : Je ne sens plus aucune douleur.
Taylor souriait.
Taylor : C'est ce qui compte. Tu lui en veux ?
Akira : Non. Oui. J'en sais rien ... Je sais ce qu'elle a fait et pourquoi. Mais elle avait l'air tellement détaché en le faisant ... Je me sens trahi même si je la comprends.
Taylor : Si cela peut répondre à ta question, elle a encore aujourd'hui des regrets. Je pense même qu'elle a regretter avant même de le faire. Mais c'était selon elle une nécessité. Quoi que tu décides de faire vis à vis de cette situation, il faudra en faire abstraction pour le bien de l'humanité. Vous aurez tout le temps de vous expliquer une fois tout cela fini.
Akira : Je verrais quand elle sera en face de moi. Je doute que je puisse faire comme si de rien était. Mais je me battrais à ses côtés sans problèmes. Il n'y a pas de rancoeurs, mais je doute que notre couple survive.
Taylor : Je vois.
Taylor souriait.
Taylor : Je suis étonné que tu ne me poses pas de question vis à vis de ma mort.
Il se tourna vers lui.
Akira : Tu étais mort comme moi ?
Taylor souriait.
Taylor : Non, en vérité, je n'ai jamais connu la mort.
Taylor : Tu veux peut être que je te raconte ?
Akira : Je m'en doutais. Vas-y.
Il souriait.
Taylor : Après vous avoir téléporter, j'ai créer un mur de glace intense pour me protéger des flammes. Une fois le mur fondu, je me suis retrouver seul face à Barthandelus. Ce qu'il ne savait pas, c'est que j'avais créer une image mirroir de moi même, derrière le bloc de glace, et que je m'étais ensuite camouflé via un sort d'invisibilité.
Taylor : J'ai mis l'intégralité de ma puissance dans cette image miroir pour l'occuper tout en ne lui permettant pas de savoir qu'il s'agissait d'une image miroir. Je me suis enfuis pendant que ce dernier brûlait mon image. Il m'avait considérer comme mort. J'ai pu me téléporter sans me faire remarquer.
Taylor : J'ai cependant du vivre en nomade ensuite, toutes les routes que je prenais étaient bourré de détecteur magique qu'installait l'Aetherius. Impossible pour moi de rejoindre l'Inquisition, bien que j'en avais entendu parler.
Taylor : Je me suis donc mis en quête des sanctuaires secrets qu'étudiait Lily.
Taylor : Afin de trouver une solution au fléau de Barthandelus.
Taylor : C'est en fouillant l'un de ses sanctuaire que je suis tombé sur un portail menant à un autre monde. C'est là que Yui m'a récupérer et expliquer toute la situation.
Taylor : Et tu sais ce que cette dernière m'a promise ?
Akira : Non ?
Taylor : Si nous venons à bout de Corypheus, ces gens nous aideront à reconstruire Lunastra. Nous pourrons ainsi récupérer nos bons vieux lits douillets.
Taylor rigola.
Il souriait.
Akira : Lunastra est du passé. Si on arrive à finir tout ça, j'aimerais faire autre chose.
Il semblait surpris.
Taylor : J'avoue être étonné. Je pensais que tu serais plus heureux de savoir cette nouvelle. Moi qui pensais te nommer directeur..
Il souriait.
Akira : Non, je n'en suis pas digne. Je laisse les autres diriger, maintenant.
Taylor : C'est toi qui vois, Akira. Mais j'espère fortement que tu reconsidèreras mon offre d'ici à ce que Corypheus ne soit plus. J'espère vraiment te voir éduquer de nouveaux élèves à ma place.
Taylor rigola.
Taylor : Bon, je dois te laisser, j'ai des choses à faire. On se verra plus tard.
Akira : Ok, à plus tard.
Il lui fit un signe de la main.
Il lui fit aussi signe de la main, avant de partir. Yui était dans la salle principale, attendant tout le monde.
Karma l'avait directement rejoint. Mido arriva, un large bouclier dans une main et une hache dans l'autre.
Karma s'amusait à faire tourner ses couteaux dans ses mains.
Tout le monde était présent : PNJ, Navy, Mido, Karma, Yui et Kaien.
Yui : Tout le monde est là ? Bien. Préparer vos armes, je vais ouvrir le portail. Je ne sais pas où nous allons atterrir.
Tout le monde se prépara.
Yui ouvrit ensuite un portail, tout blanc, ne permettant pas de voir ce qu'il y avait de l'autre coté. Yui sauta directement dedans, suivit par tout le monde.
Une fois de l'autre coté, il y avait directement deux templiers rouges. Ces derniers, entendant le bruit des pas à l'arrière, se retournèrent. Yui sortit directement son épée et trancha la gorge de l'un d'eux, tandis que Navy empala la tête de l'autre avec sa lance.
Cependant, au fond, un autre templier rouge, de face, à plusieurs mètres de distance, le casque retiré, semblait observer la scène, et fut pris de panique. Ses mouvements de jambes semblaient présager qu'il allait prendre la fuite, et donc sonner l'alerte.
Yui commença à sortir son arc, pour bander une flèche.
Karma lança une de ses dagues dans la gorge du soldat.
Ce dernier tomba à terre, inerte.
Yui regardait Karma, avant de ranger son arc et de se redresser, ayant préparer son arc avec un genou à terre.
Yui : Bien. Leurs armures sont robustes, n'hésitez pas à vous en servir si vous le voulez.
Mido en prit une qu'il enfila. Karma ne le fit pas et alla juste récupérr sa dague, la nettoyant sur l'habit du soldat.
Ils étaient dans un couloir, il y avait une porte directement à gauche. Yui y alla, armée de son épée, et ouvrit la porte avant d'observer l'intérieur.
Yui : Il y a des vivres là dedans. Ce doit être leur réserve, ou tout du moins l'une de leur réserve. Nous devrions cacher les corps à l'intérieur et nous baser là dedans afin de nous y repérer.
Yui : Vous m'aidez ?
Elle regarda tout le monde en montrant les corps à déplacer.
Mido : Oui, je t'aide.
Il lui fit un clin d'oeil.
Karma aida aussi, même si la force physique n'était pas son point fort.
Tout le monde aida. Une fois les corps à l'intérieur, Yui se servit de couvertures présentes dans la remise pour nettoyer le sol au plus vite. Une fois terminé, ils rentrèrent tous dans la réserve.
Yui : Il nous faut établir un plan.
Le groupe mis ensuite de l'ordre dans la réserve, afin de pouvoir établir ensuite un plan. A suivre...
- Par Hermione Granger -
avatar

Messages : 8361
¥ : 8437
Réputation (RP) : 4
Date d'inscription : 12/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Message  Hermione Granger le Mar 28 Mar - 16:58

Session FHNRP #17 :

Cette nouvelle session RP prends place juste après la précédente, lorsque le groupe d'éclaireur rentra dans la réserve, après avoir fermer la porte. Dans la salle, tout de suite en entrant, se trouve un escalier, de 4 ou 5 marches. La pièce faisait environ 20 à 25 mètres carré. Assez pour stocker beaucoup de vivre. L'objectif du groupe était de s'y baser pour établir un plan.
Yui : Quelqu'un à une idée ?
Karma : Il faut bloquer l'entrée pour commencer, nan ?
Yui : On pourrais aussi la laisser ouverte pour piéger un à un les templiers rouges.
Yui : QU'est ce que vous préféreriez ?
Karma : C'est mieux, oui. Mais il faut trouver quelque chose pour les attirer vers nous, alors.
Yui : Laissons les venir sans les attirer. Nous devrions plutôt nous concentrer sur ce que nous allons faire des vivres. Devrions-nous les brûler ou les utiliser ?
Mido : Combien de temps allons-nous rester dans cette pièce à ton avis ? Ca dépendra beaucoup de ça.
Yui : Tout dépend de si nous en faisons un quartier général ou non.
Yui regarda autour d'elle, avant de s'approcher d'une caisse en bois, assez haute. Elle grimpa dessus, pour s'asseoir au bord, étant légèrement en hauteur.
Mido : Je doute qu'on puisse le faire dans une pièce aussi fréquentée chaque jour, viendra forcément le moment où on sera découvert. On devrait la jouer plus discrète.
Yui : Je pense que l'intégralité de la tour est sous surveillance, pas que cette pièce. Par contre, je pense que c'est la pièce où ils s'attendent le moins à nous trouver. Mais je me trompe peut être.
Karma : Il y a de quoi se cacher, je pense qu'on devrait rester ici. Peut-être empoisonner la nourriture ?
Yui : Gardez en mémoire que nous sommes ici sans vivre. Nous devrons nous nourrir, nous aussi.
Karma : Evidemment, je parle pas de toute la nourriture. Mais nous pourrions en "trafiquer" un peu, et les mettre en évidence vers l'avant, pour être surs qu'ils la prennent.
Il souriait.
Yui : ça aurais pu marcher si nous avions du poison. Mais nous n'en avons pas.
Karma : Dans ce cas, ne touchons à rien.
Yui : Peut être pourrions nous changer l'agencement des vivres afin de former un mur qui nous rendrais invisible si quelqu'un venait à entrer pour se servir, par exemple ? Ce sont principalement des caisses en bois.
Karma : Si nous modifions trop la pièce, ça se verra immédiatement et on sera découvert. Je pense qu'on peut se contenter de se cacher derrière les caisses les moments où ils entreront.
Navy : Vous pensez vraiment qu'ils feraient attention à l'agencement ?
Karma : Si toutes les pièces sont sous surveillance, je pense que ça veut bien dire qu'ils feront attention à ce qui se trouve dans les pièces en question.
Yui : Il a surement raison. C'est dommage, j'avais un plan en tête, mais nous nous en passerons.
Yui : Est-ce que quelqu'un à faim, ou a soif ?
Navy : Faites attention, c'est aussi peut être ces vivres que Corypheus a empoisonner pour tuer les prisonniers qui souhaiterait tenter leur chance.
Karma : Non.
Il souriait.
Mido : Ca ira, merci ma jolie.
Yui soupira.
Yui : Bon, dans ce cas, si personne n'a faim ou soif, nous devrions parler de la suite du programme.
Karma : On t'écoute.
Yui semblait réfléchir, en croisant les bras.
Yui : De toute façon il n'y a pas 150 plans, nous n'avons pas de carte de la tour. Ce sera donc de l'exploration jusqu'à trouver notre objectif.
Il souriait.
Karma : D'accord.
Karma : Est-ce qu'on se sépare en plusieurs groupes pour ça ?
Yui : Surtout pas. Ce plan ne me plait pas. On reste tous ensemble.
Karma : Nous sommes plus visibles ensemble.
Yui : Plus vulnérable aussi. Je ne veux déplorer aucune perte.
Karma : Ok.
Karma : Alors on commence ?
Il souriait.
Yui : Ok, on se met en route.
Yui sauta pour descendre de la caisse. Ils sortirent ensuite pour retourner dans le couloir. Ils pouvaient aller à gauche ou a droite, sachant qu'ils avaient été téléporter juste à droite.
Yui : Les gardes venaient de la gauche. Devrions nous continuer par là ?
Karma : S'ils sont allés là-bas, c'est qu'il y a quelque chose d'intéressant à garder. Ca me plait.
Yui : Ils étaient aussi simplement en route. S'ils allaient vers la gauche, c'est qu'ils venaient de la droite.
Karma : Il faut bien prendre une direction. Allons-y.
Yui : D'accord.
Ils continuèrent vers la gauche, avant d'arriver à un croisement. Des voix se firent entendre sur la gauche, en face se trouvaient des escaliers montant, et à droite des escaliers descendants.
Karma : On s'occupe d'eux ? Ou on reste discrets pour l'instant ?
Yui : Pas moyen de voir combien ils sont à gauche, mais il y a l'air d'avoir du monde. Quelqu'un veut-il y aller en éclaireur ?
Karma : Je vais le faire.
Il souriait.
Il s'avança légèrement dans la direction des voix, essayant de voir combien de personnes étaient présentes.
Il put observer que c'était une salle avec plusieurs tables. Ils devaient être une 60aine.
Il retourna avec le groupe.
Karma : Sans doute une salle de repos, une soixantaine présent.
Yui : C'est trop risqué. Choisissons une autre destination.
Karma : Oui. Est-ce qu'on a une information vague sur l'emplacement des cellules ?
Yui : Absolument pas. Ce sera complètement aléatoire.
Karma : Ok. Montons, alors.
Ils avancèrent, et montèrent les escaliers. Une fois en haut, il y avait de nouveau un couloir, similaire au précédent, avec encore une porte sur la gauche, comme une seconde réserve. Plus loin, le même carrefour.
Yui : Et maintenant ?
Karma : On continue de monter tant que ça monte.
Il souriait.
Yui : On risque de s'enfoncer très loin comme ça. Pourquoi ne pas revenir sur nos pas pour voir l'embranchement de droite ? Je préfère être progressive.
Karma : D'accord. Faisons ça, alors.
Ils revinrent en arrière, puis prirent les escaliers descendants. Ils arrivèrent ensuite dans une cellule, où semblaient être enfermer 5 personnes dont l'identité semblait inconnus.
Certains d'entre eux demandaient à être libérer.
Karma : C'est peut-être un piège. Et puis, on risque de se faire remarquer si on les amène avec nous.
Yui : Nous ne pouvons pas laisser ces gens ici.
Yui ne semblait pas acquiescer l'idée de Karma.
PNJ : S'il vous plait, sortez nous de là !
Mido : On se fera remarquer, tant pis. Peut-être qu'ils vont pouvoir nous aider, qu'ils connaissent un peu les lieux. On doit les libérer.
Yui s'approcha des prisonniers.
Yui : Savez-vous où sont les clés ?
PNJ : Ce sont très certainement les templiers rouges qui les ont. S'il vous plait, sortez nous de là !
Yui se tourna vers le groupe.
Yui : Il est probable que la clé soit sur l'un des templiers rouge que nous avons vu.
Yui : Enfin, que Karma a vu.
Karma : Dans ce cas, on devrait s'en tenir aux plans initiaux, qui était d'en neutraliser petit à petit. Et éventuellement revenir ici une fois la clé récupérée.
Navy : Ou alors, nous pourrions attendre ici dans un coin qu'ils viennent. Je ne pense pas qu'ils viendront à 60. Ceux qui viendront auront forcément les clés.
Karma : Nous aurons du mal à tenir une embuscade ici.
Yui regarda autour d'elle. Une fois les escaliers descendu, il y avait les coins gauches et droite qui n'offraient pas forcément une visibilité immédiate.
Yui : Nous pourrions nous cacher sur les clés des escaliers, et dès qu'ils sont là, on abat tout ce qui rentre dans la pièce ?
Karma : Ok, ça me va.
Yui : Ok, alors formez rapidement deux groupes.
Yui se mise sur la gauche, tandis que Navy s'était mise sur la droite, toutes deux préparant leurs armes.
Mido alla avec Yui (évidemment). Karma se plaça à coté de Navy.
Plusieurs minutes passèrent sans qu'aucun templier rouge ne vienne.
Yui : Maintenez les positions. On ne sais jamais.
PNJ : Ils viennent généralement toutes les 6 heures, mais cela fait déjà plusieurs heures qu'ils ne sont pas venus. Je ne sais pas combien environ. Mais ça ne devrais plus tarder.
Yui, après plusieurs minutes, semblait avoir repérer quelque chose. Elle fit signe à Karma de regarder en haut des escaliers.
Yui s'adressa ensuite à Mido.
Yui : Il y a une femme templier rouge étrange en haut, regarde.
Il sortit un couteau, prêt à attraper la personne qui arriverait.
Mido : Vraiment ?
Il regardait.
En haut se trouvait effectivement une femme, habillée en templier rouge, sans casque. Elle avait un bouclier de templier rouge dans le dos, une épée dans une main, et un casque de templier rouge dans l'autre. Elle semblait espionner vers la gauche du croisement, donc vers les 60 templiers rouges, sans se faire voir.
Yui : Elle agit étrangement. On dirais qu'elle surveille ses confrères.
Mido : Si elle les appelle, ça peut devenir chaud pour nous.
Yui : On devrais la capturer. Elle devrait avoir des renseignements important. En plus, elle a l'air différente.
Elle fit signe à Karma d'avancer discrètement vers les escaliers, puis commençait à bouger elle aussi discrètement.
Elle montra ensuite à Karma le manche de son arme, puis l'arrière de la tête de la fille.
Il la regardait, puis sortit son deuxième couteau. Il s'approcha de la femme et tenta de mettre un coup avec les deux manches dans la nuque.
La fille se retourna au dernier moment, lorsque Karma frappa, elle reçu les deux coups sur le coté de la tête, avant de tomber contre le mur, faisant du bruit avec l'armure. Tout le monde se précipita. Elle semblait K.O, mais les gardes semblaient avoir entendu. Yui chuchota.
Yui : Emmenez là dans la réserve, vite !
Yui partit en avance, ouvrant la porte silencieusement afin de les laisser passer : mais certains devaient se sacrifier pour porter la femme.
Mido s'avança pour la soulever. Karma resta à l'écart, faisant attention à ce qui arrivait ou pas.
Ils arrivèrent à rentrer la femme dans la réserve dans les temps.
Yui : Sortez vos armes, ils vont surement inspecter les lieux.
La femme semblait à moitié consciente. Elle avait cependant laisser tomber son casque tout à l'heure, dans le croisement, que personne n'eut le temps de récupérer.
PNJ : Qu'est ce que ..?
Quelqu'un devait s'occuper de l'interrogatoire. Yui et Navy semblaient couvrir les arrières.
Yui : Tuez là si elle fait un mouvement brusque. C'est trop risqué.
Mido sortit son arme, au cas où.
Il posa sa main sur la bouche de leur prisonnière, pour l'empêcher de crier. Il plaça un couteau sous sa gorge. Il posa son genou sur ses deux jambes au sol pour l'empêcher de bouger et faisait pression sur elle pour la plaquer contre le mur derrière.
Karma : Tu vas être sage et ne pas faire de bruit, d'accord ?
Il souriait.
Elle fit un oui de la tête, semblant paniquée.
Karma : Bien. Je vais retirer doucement ma main. Une erreur et tu perds ta gorge et tout ce qui va avec. On veut simplement discuter, si tu nous réponds, tout ira bien pour toi. Compris ?
Elle fit à nouveau un oui de la tête.
Karma : Bieeeeeen.
Il souriait. Il enleva doucement la main qui bloquait sa bouche.
Karma : Comment tu t'appelles ?
PNJ : Vous vous trompez sur mon compte. Je ne suis pas des leurs. Je m'appelle Pharah, je suis une prisonnière.
Karma : Ton armure ?
Pharah : Je l'ai obtenu sur l'un des templiers rouges. Je peux le prouver; l'armure est tachetée de sang à l'intérieure et trouée à l'arrière.
Karma : Ca ne prouve rien.
Karma : Comment tu as fais pour te libérer dans ce cas ?
Pharah : Je ne me suis pas libérée par moi même. C'est un groupe qui m'a libérée, mais j'en suis la seule survivante.
Pharah : Je vous en prie, vous devez me croire.
Son regard semblait honnête.
Yui la regardait aussi, détournant le regard et son attention de la porte.
Karma : C'est pratique d'être la seule survivante, tu n'as personne pour confirmer ce que tu viens de dire.
Karma : Tu connais les lieux ?
Pharah semblait regarder autour d'elle.
Pharah : Non, je ne suis pas là depuis longtemps. Peut être deux jours au mieux. Permettez moi de me relever et je vous prouverais que je ne suis pas des leurs.
Il se tourna vers Yui.
Karma : Tu en penses quoi ?
Yui lui fit un non de la tête.
Pharah semblait lever légèrement, et très doucement le bras, pointant du doigt quelque chose : elle pointait l'un des corps des templiers rouges que le groupe avait tué.
Pharah : Retirez lui son casque.
Pharah : Vous comprendrez.
Mido alla le faire, son arme toujours en main
Le visage de l'homme semblait totalement putréfié, tel un mort vivant.
Pharah : Corypheus se sert des pouvoirs d'Etro pour ranimer les morts en templier rouge. Les morts de tout temps. Son armée est infini.
Karma : Tout les templier rouge sont des anciens morts ?
Pharah : Je ne peux pas vous le certifier. Je suis là depuis deux jours. Il y a surement de vrais gens parmi eux, j'imagine. Mais je n'en ai pas vu de mes propres yeux. J'imagine qu'ils sont diriger. Mais il y a des choses à savoir sur eux.
Pharah : Ils ont une conscience propre. Mais altérée. Ils sont convaincus qu'ils doivent leur vie à Corypheus car ils ont obtenu la vie à nouveau grâce à lui. Mais il s'agit plus d'une manipulation. Nous avons tenter de raisonner l'un d'eux, mais cela provoque une haine frénétique. Je pense qu'il n'est pas possible d'amener les templiers rouges à la raison.
Yui : Tu sembles en savoir beaucoup. D'où proviennent les templiers rouges ?
Pharah : Ils ne viennent pas de mon monde. Mais je sais de source sûre qu'ils proviennent d'un ordre appelé la "Chantrie". Un ordre de templier ayant prêté allégeance à Corypheus. C'est grâce à eux que Corypheus a put détruire tant de monde en si peu de temps.
Yui : Qu'est ce que vous en pensez ? Doit-on la croire ?
Karma : tu viens de quel monde ?
Pharah : Un monde que l'on appelle Overwatch. C'était un monde plutôt paisible.
Pharah semblait détourner le regard.
Karma : Ton groupe a été décimé en seulement deux jours ?
Yui : J'ai déjà entendu parler de ce monde quelque part, mais je n'arrive pas à me souvenir où.
Yui semblait réfléchir.
Pharah : Non, en seulement une heure. J'ai survécu grâce à un subterfuge.
Karma : Lequel ?
Pharah : L'armure de templier rouge. Ces derniers n'ayant pas d'identité, le fait de porter une armure intégrale fait de vous l'un des leurs. Il est très facile de se fondre dans la masse, car leurs seuls ordres sont de patrouiller. Dire que j'étais en patrouille suffisait à faire en sorte de ne pas avoir d'ennui.
Navy : C'est une information capitale qui va grandement nous servir, si c'est vrai.
Karma : Est-ce que tu as récupéré des clés ?
Pharah : Non. J'ai essayer, afin de libérer des gens. Mais je ne vais pas vous mentir, c'est la peur qui m'empêche de le faire.
Karma : Quelles sont les pièces que tu as pu voir, depuis ?
Navy : Comme on dis, ce n'est pas parce que c'est dur que l'on ose pas, c'est parce que l'on ose pas que c'est dur.
Navy souriait.
Pharah : Je viens d'environ 5 étages en dessous. La disposition est toujours la même. Mais la tour est tellement grande que l'on a l'impression de faire une ligne droite, alors qu'en vérité, chaque étage nous fait tourner autour. Je m'explique mal..
Pharah : Disons que nous sommes actuellement à proximité d'un bord de l'anneau de la tour. La caserne étant généralement au bord, les cellules vers le milieu.
Pharah : Depuis la caserne, il est possible de voir le vide.
Yui : Cela veut aussi dire que tourner à droite en sortant nous mène par le fond, et à gauche vers en haut. Tout devient plus clair.
Pharah : En vérité, je ne serais pas formelle.
Pharah : Au vu de l'angulation que prends chaque étage, il est fort à parier que nous ne sommes que sur la couronne, mais il y a un milieu plein de contenu. Je ne saurais pas dire ce qu'il s'y trouve, ni comment y accéder. Mais il doit être énorme.
Navy : Tu aurais une idée de la grandeur de la tour ?
Pharah : Je ne peux le certifier, mais la superficie de la tour devrait facilement dépasser celle d'une ville.
Navy : Je vois..
Yui : Autant dire que nos recherches ici vont durer un certain temps.
Yui : Sais-tu à quelle étage on est ?
Pharah : Non, je suis désolée.
Karma : On doit viser une armure chacun, tout deviendrait plus facile.
Yui : Hors de question que je porte l'une de ses armures pouilleuse.
Karma : Tu resteras dans la réserve et tu ne viendras pas explorer avec nous, alors.
Yui soupira.
Yui : Bon, il est vrai que l'intérêt de l'humanité passe avant ça. Très bien, je mettrais l'une de ses armures.
Yui : Je vais aller voir ce qu'il se passe.
Elle avança vers la porte, et ouvrit discrètement.
Elle chuchota ensuite.
Yui : Ils amènent un prisonnier vers la caserne. On devrais aller voir ce qu'ils en font.
Karma : Combien ils sont ?
Yui : Trois à vu d'oeil.
Yui : On aura pas le temps de les intercepter.
Karma : Alors suivons-les.
Il se retira de Phara.
Yui : Nous devrions y aller en groupe réduit, disons, de deux personnes.
Navy : Le groupe est tout fait, vous êtes les deux à en parler, et vous êtes surement les deux plus compétent. Allez-y, on surveille ici.
Navy souriait.
Karma : Ok, on s'en occupe
Karma : Surveillez-la, au cas où.
Navy : Compris.
Yui : En route.
Ils sortirent ensuite, pour aller vers la caserne.
Yui : Je sais qu'il est inutile de te le dire, mais ne prends aucun risque.
Ils allèrent jusqu'à la caserne. Le prisonnier était à genou, au milieu de la salle, tandis que les templiers rouges semblaient l'entourer. Le prisonnier semblait paniquer.
Navy regardait Mido.
Navy : Désolée, quand je disais les deux plus compétents, j'entendais les deux les plus discrets.
Navy souriait.
Karma : Torture ?
Yui : On va bien voir.
Soudain, les templiers rouges semblaient faire un sort faisant un fil rouge vers le prisonnier, tous ensemble. Le prisonnier semblaient souffrir, et semblait commencer à muter.
Mido : Il n'y a pas de mal, je ne me considère pas comme le meilleur en infiltration.
Yui : Il semble souffrir..
Yui serra le poing.
Karma : Ils le transforment en un des leurs ?
Mido : Dis moi ... Tu es célibataire ?
Le prisonnier semblait se débattre, puis fut finalement transformer en un monstre difforme. Un genre de démon. Le prisonnier ne ressemblait plus à rien, et avait gagner en masse. Le démon semblait instable, et tua 3 templiers rouges. Il semblait vraiment très fort. Trop fort pour le groupe.
Yui : On devrais y aller.
Navy souriait.
Navy : Oui, je l'ai en somme toujours été.
Karma : Ouais. C'est bizarre ce qu'ils viennent de faire.
Ils se retournèrent pour partir, mais tombèrent sur une petite fille.
Mido : Vraiment ? Ca te dirait de ne plus l'être ?
Cette petite fille souriait.
Lizzie : Bonjour !
Karma : Bonjours ...
Il s'approcha, souriant.
Navy : Peut être quand tout cela sera fini.
Karma : Ca va ?
Yui : Bon.. jour ?
Yui regardait Karma, ne sachant pas quoi faire.
Lizzie souriait.
Lizzie : Vous devriez partir. Ces démons ne sont généralement pas très amicaux.
Karma : Vraiment ? Et toi, tu l'es ?
Il continuait de s'approcher.
Lizzie : Bien sûre que je le suis !
Elle souriait.
Yui : Karma, non. Attention.
Yui : Elle semble étrange.
Lizzie : Etrange ? Ce n'est pas très gentil.
Lizzie souriait.
Mido : Pourquoi attendre ?
Il avait déjà son arme en main.
Navy : Parce que je ne veux pas avoir de peine de coeur. Je veux me concentrer sur ma mission.
Karma : Depuis quand tu es là ?
Lizzie : Vous ne devriez vraiment pas rester ici. Le démon arrive.
Elle souriait. En effet, le démon semblait s'approcher du couloir.
Mido : Si nous mourrons tous, nous n'aurons plus cette occasion.
Karma : On se replit.
Navy : Alors tel sera mon destin. Mais je ne changerais pas d'avis.
Navy souriait.
Yui acquiessa. Elle passa à coté de Lizzie, la laissant toute seule, courant vers la réserve.
Mido : Et si ce n'est pas une relation ? Si c'est pour passer le temps ?
Il souriait.
Navy : Ce n'est pas vraiment ce genre de choses que je cherche, désolée.
Navy souriait.
Karma se tourna vers Lizzie.
Karma : Ne nous suit pas.
Il partit ensuite.
Lizzie souriait, le regardant partir.
Mido semblait réfléchir.
Ils arrivèrent ensuite dans la réserve, refermant la porte rapidement.
Il se tourna ensuite vers Pharah
Mido : Et toi ?
Pharah détourna le regard.
Pharah : Non merci.
Yui : Ils transforment les prisonniers en des genre de démons très puissant. Nous devrions les éviter.
Yui : L'un d'eux se trouve dans le couloir. Interdiction de sortir.
Yui : Nous allons camper ici un petit moment.
Mido : Peut-être que les personnes que nous cherchons sont déjà transformées, alors.
Yui : Ne dis pas ça.
Yui baissa la tête, mais semblait un peu sur les nerfs.
Il la regardait.
Mido : Tu les connais personnellement ?
Yui bougea ensuite pour casser une caisse en bois. Elle se servit des planches pour bloquer la porte.
Yui : Oui. Et je suis persuadée qu'ils sont tous en vie.
Mido : Comment ?
Yui semblait épuisée. Malgré le peu d'action, les déplacements rapide, le fait de porter les gardes, et toutes ses actions semblait l'avoir fatiguer.
Yui : Comment quoi ?
Yui alla ensuite s'asseoir par terre, contre une caisse.
Navy semblait elle chercher dans les caisses.
Mido : Comment tu en es sure ? Sans doute que les personnes les plus puissantes ont été transformé en premières.
Navy : Dites, je me posais une question.. pourquoi y-a-t-il des vivres si les morts-vivants n'ont pas besoin, en théorie, de se nourrir ?
Yui : Parce que les personnes dont je parle sont plus fortes que moi. Bien plus.
Yui : Je suis persuadée qu'ils ne sont déjà plus dans leurs cellules.
Karma : Elles sont aussi capturées et sans arme.
Mido se tourna vers Navy.
Pharah : Vous ne devriez pas dire ce genre de choses. Vous êtes en train de la démotiver. ça se lit sur son visage.
Mido : Elle nous a dit que des personnes sont encore en vie dans son armée.
Yui regardait Pharah du coin de l'oeil, avant de regarder en face d'elle.
Pharah : Non, je n'en suis pas sûre, j'imagine. Mais je ne l'ai pas constater de mes propres yeux.
Mido : Désolée ma belle. On va les sauver.
Yui fit un oui de la tête.
Karma : Je ne fais que donner une éventualité. Les gens ne survivent pas seulement parce qu'on le veut. La probabilité qu'ils soient encore en vie est assez faible.
Yui : Ils ont survécu. Je le sais.
Navy : Nous devrions changer de sujet. Nous aurons le temps de mettre au clair tout ça plus tard. Pensez-vous que nous devrions nous servir dans les réserves ? La probabilité qu'elles soient empoisonnés est élevée dans cette configuration.
Pharah : Je pourrais peut être me servir et gouter ? Cela vous prouvera peut être aussi un peu plus que je suis prête à prendre des risques pour l'humanité.
Mido : C'est peut-être de la bouffe pour les monstres qu'ils ont vu, aussi.
Yui se redressa.
Karma se tourna vers Pharah.
Karma : C'est une bonne idée, oui.
Yui : Oui. Attends.
Elle alla chercher des vivres, et sortit de l'eau. Elle tendit ensuite ce qui semblait être de l'eau à Pharah.
Yui : Bois.
Pharah prise la bouteille, mais semblait plus hésitante.
Yui : Allez, va y. Pour prouver ton allégeance.
Pharah semblait regarder tout le monde des yeux, sans boire.
Navy regardait la scène de loin.
Yui : Aller. Bois.
Mido : Ne la force pas.
Pharah regarda le verre, puis le rapprocha doucement. Sa main tremblait. Yui tappa dans sa main, faisant tomber l'eau et le verre juste avant que le verre ne touche ses lèvres. Pharah semblait avoir eue peur sur le coup, ayant sursauter, et ne semblant pas comprendre.
Yui : C'est tout ce que je voulais voir. Sa main à trembler. Elle n'a aucune idée de si cette eau est empoisonnée ou non.
Yui alla ensuite chercher à nouveau des vivres. Elle avait sortit du pain.
Elle n'attendit l'avis de personne pour le mettre dans la bouche, et mâcher. En voyant ça, Navy semblait choquée.
Navy : Yui !
Mido : Tu prends des risques, ma jolie. Recrache ça avant de l'avaler.
Yui avala.
Yui : Il faut bien que quelqu'un prenne le risque, et je ne veux pas voir de perte.
Navy : Tu es complètement folle !
Pharah semblait perdue.
Mido : Désolé de dire ça comme ça .. Mais c'était stupide, comme décision.
Karma regardait la scène, sans rien dire.
Mido : Si c'était empoisonné, il y aurait eu quand même une perte au final.
Yui : Je sais, c'est un sacrifice. Je préfère que ce sois moi que vous.
Mido : On en est pas encore au stade où nous devons faire des sacrifices.
Yui : ça va, je vais bien.
Yui retourna ensuite s'asseoir, continuant de manger son pain.
Yui : Attendez un petit peu histoire de voir s'il m'arrive quelque chose avant de vous servir.
Mido : Et si on a pas envie d'attendre ?
Il souriait légèrement.
Elle regardait Mido.
Yui : Ce n'était pas une question.
Karma chuchota à Pharah.
Karma : S'il lui arrive quelque chose, c'est parce que tu n'as pas bu l'eau. Je te tuerais.
Il souriait.
Pharah : Je..
Elle semblait mal à l'aise, regardant le sol.
Pharah ne dit plus un mot.
Yui : On devrais peut être penser à dormir à tour de rôle. Des propositions ?
Yui se releva, ayant fini son pain. Elle alla chercher une couverture en lin - le genre de tissu pour protéger les aliments.
Karma : Un monte la garde, l'autre surveille la fille. Les deux autres peuvent dormir.
Yui : ça me semble jouable. Qui es fatigué ?
Karma : Je peux prendre le premier tour, ça ira.
Yui : Alors je veux que Navy le fasse avec toi. Mido, prends toi des couvertures, et essaie de dormir.
Elle posa une couverture sur le sol, en prise une autre pour se faire un oreiller, et une dernière pour se couvrir.
Mido : Ok. On dort ensemble ? Pour avoir plus chaud évidemment ..
Yui : Plus tu te tiens loin de moi et mieux je dormirais.
Navy rigolait.
Elle semblait fermer les yeux, même si elle ne dormirait très certainement pas directement.
Il alla chercher des couvertures et s'allongea. Il regardait Navy.
Mido : Hésite pas, si tu changes d'avis.
Il ferma les yeux pour dormir aussi.
Navy : Je suis de garde.
Elle souriait.
Karma alla s'asseoir. Il restait proche de la porte et fixait Pharah des yeux.
Pharah : Cela vous dérangerait si je venais à dormir aussi ? Puis-je avoir une couverture ou deux ?
Karma se leva et alla lui en prendre une. Il lui donna ensuite, avant de retourner s'asseoir.
Karma : Tant que tu ne fais rien de stupide, tu peux.
Elle hocha la tête, puis se coucha, se contentant d'une seule couverture, fermant les yeux directement aussi.
Il attendit un peu, que tout le monde dorme.
Karma : Et toi, tu les connais, les prisonniers ?
Navy : En toute honnêteté, nous sommes venus ici sans savoir sur qui nous allons tomber. Les prisonniers se compte en millier de millier, je pense. Même si je ne pense pas connaitre les prisonniers que Yui vise, j'ai l'espoir de trouver des connaissances dans les cellules.
Navy : Des gens que j'ai connus dans le passé, en qui j'ai confiance, et en qui je tiens.
Navy : J'espère vraiment voir un visage connu prochainement.
Elle lui fit un petit sourire.
Karma : S'ils sont transformés en monstre, pourras-tu les tuer ?
Elle semblait réfléchir. Mais sa mine semblait s'être détériorée.
Navy : Je ne sais pas..
Karma : Tu devrais y réfléchir.
Karma : Et ne pas te poser la question que tu seras en face de ce cas.
Elle souriait.
Karma : Ca risque de nous faire tuer.
Navy : Je vais tenir compte de tes conseils et je vais profiter de ce temps que nous avons pour le faire, dans ce cas.
Karma : Depuis quand tu connais Yui ?
Elle semblait réfléchir.
Navy : Depuis quelques mois. En toute honnêteté, je n'ai pas compter les jours depuis que mon monde a été détruit. C'est très vague. Mais je la connais bien. Assez pour dire que c'est quelqu'un de bien en qui l'humanité peut avoir confiance.
Navy : Je pense que tu l'as remarquer par toi même.
Navy souriait.
Karma : C'est quelqu'un de bien, sans doute.
Karma : Mais je doute qu'elle soit qualifiée pour mener cette mission.
Navy semblait surprise.
Navy : Elle a pourtant tout les attributs d'un leader, pour avoir officier énormément de temps en tant que stratège.
Navy : Le sacrifice qu'elle a voulut faire tout à l'heure est une des qualités qu'un leader doit posséder. Même si elle est un peu sang chaud. Je pense que son attitude se calmera lorsque l'on auront retrouver les prisonniers qu'elle recherche.
Elle s'approcha ensuite doucement, sans bruit, de Karma.
Navy lui chuchota ensuite à l'oreille.
Navy : Je ne suis pas sensée te le dire, mais Yui est très importante dans notre plan. Elle possède une relique ancienne qui pourrait nous donner l'avantage sur Corypheus. Perdre Yui reviendrait à perdre cette relique, car elle seule peut l'utiliser. Il faut canaliser au maximum ses coups de sang. Est-ce que je peux te faire confiance pour prendre soin d'elle ?
Il fut surprit.
Karma : Pourquoi est-ce qu'elle est là, alors ? Elle devrait rester à l'écart de tout ça.
Navy souriait.
Navy : Yui est de sang chaud. Elle fait tout pour paraître forte, mais elle est loin de l'être. Impossible de l'arrêter lorsqu'elle prends une décision.
Navy : Tu sais, elle a bien changer. Avant tout cela, lorsque ses amis se battaient déjà, cette dernière n'a jamais combattu. Même si cela fait tout de même plusieurs mois qu'elle se bat, même plus, elle n'aura jamais l'expérience d'une vrai combattante. Elle fera des erreurs, j'en suis sûre. C'est pour ça que j'ai insistée pour venir. Mais il me serait plus aisé de la surveiller si tu étais de la partie.
Karma : C'est ce que je pensais. Elle est intelligente, mais parait trop impulsive et émotive pour nous guider. Ca ne finira pas bien si on reste comme ça.
Navy : Il faudra juste la canaliser et faire attention à elle. Elle est impulsive, mais réfléchit. Si on lui soutiens qu'elle ne prends pas les bonnes décisions, elle se rétractera sans broncher, comme pour l'armure. Ne t'en fais pas, ça le fera. Es-ce que je peux compter sur toi ou pas ?
Il réfléchit.
Karma : Je ne peux pas te le garantir. Je ferais ce que je peux.
Navy : Merci.
Navy souriait.
Navy : Je vais aller réfléchir quant à ce que tu m'as dis tout à l'heure.
Elle alla ensuite dans son coin. Le temps passa ensuite.
- Par Hermione Granger -
avatar

Messages : 8361
¥ : 8437
Réputation (RP) : 4
Date d'inscription : 12/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Autre lieux][Sujet final] Temple de la tourmente.

Message  Contenu sponsorisé

- Par Contenu sponsorisé -

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
» Arrivée d'un autre monde.
» Les lieux sont aussi des liens. Et ils sont notre mémoire. ~ Gabrielle de Vendôme
» Un pas vers l'autre monde
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Information supplémentaires de la page